• A LA UNE

    <span class="caps">JPEG</span> - 179.9 ko

    Reprise des activités de l’association sportive
    Les enseignants d’EPS ont souhaité reprendre les activités dans le cadre de l’Association Sportive.
    Afin de pouvoir concilier la pratique sportive et le nouveau protocole sanitaire, cette reprise se fera à partir du mercredi 25/11 et les activités seront réservées aux
    internes toutes les semaines et à certains niveaux de classes selon la rotation suivante :
    - mercredi 25/11 : internes + 2de Groupe 2
    - mercredi 02/12 : internes + 2de Groupe 1
    - mercredi 09/12 : internes + 1res Groupe 2
    - mercredi 16/12 : internes + 1res Groupe 1
    Les activités se dérouleront de 13h à 15h et auront lieu sur les installations suivantes :
    * badminton à Jidouard
    * TT à Pelchat
    * musculation à Gabriel
    * renforcement musculaire à Mézeray
    * footing au stade
    Pour y participer, les élèves doivent s’inscrire à la Vie Scolaire au plus tard le mercredi à 10h.

    M.SALVAT, Président de l’Association du lycée Mézeray-Gabriel


    Compte-tenu de la situation sanitaire, nous vous informons que les réunions parents-professeurs prévues avant les vacances de Noël sont ajournées. Vous avez toutefois la possibilité de solliciter un rendez-vous individuel avec le professeur principal de la classe de votre enfant.
    La Direction.


    IMPORTANT :

    <span class="caps">JPEG</span> - 49.4 ko

Accueil ::> C.D.I. ::> Le collectif Dysturb au lycée

Le collectif Dysturb au lycée

mardi 27 octobre 2015, par Documentaliste.

Les élèves du lycée Gabriel participent depuis plusieurs années au Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. C’est dans ce cadre que le collectif Dysturb est venu rencontrer les élèves de première et terminale ELEEC-MEI jeudi 8 octobre dernier.
Pierre Terdjman et Capucine Granier-Deferre ont mis les élèves à contribution en leur faisant coller dans le hall de l’établissement, une affiche géante représentant une photographie de la journaliste Alex Kay Potter prise au Yémen. Leur objectif ? Faire réfléchir les élèves sur le monde qui les entoure, mais pas que. Le pouvoir des images et des médias a également été au cœur de l’intervention des deux photojournalistes. Depuis 2014, le collectif Dysturb recouvre en effet les grandes villes d’affiches géantes afin de témoigner, de sensibiliser et d’informer un large public sur des réalités souvent très vite oubliées par les flux médiatiques.
Préparée en amont par les enseignants d’arts appliqués et de lettres-histoire, cette rencontre a permis aux élèves de mieux appréhender les enjeux de l’accès à l’information à l’heure où celle-ci nécessite de plus en plus de prendre du recul critique pour faire le tri entre l’information valide et l’information détournée.

Pour plus d’informations :
Le site officiel du collectif
#Dysturb : quand le photojournalisme se tape l’affiche
Dysturb : le photojournalisme se réinvente